Le Code Napoléon

Ne vous inquiétez pas, je ne compte pas vous parler de ce cher Code civil et de son célébrissime article 1382 … (j’entends déjà vos soupirs de soulagement).

Ceci dit, peut-être qu’un jour, qui sait, sur un malentendu, je vous en parlerai, du Code civil j’entends.

Trêve de divagation, « Le Code Napoléon » est un thriller haletant de James Twining.

Tom, ancien voleur, veut venger l’assassinat de son ami. Il met alors le pied dans un sacré (foutoir) trafic d’objets d’art où l’on ne compte plus les cadavres. Aidé par les indices laissés par son ami, Tom comprend qu’il se prépare un cambriolage de taille au musée du Louvre et met tout en œuvre pour l’empêcher.

Vous allez dire que je suis bon public parce que celui-là je l’ai également adoré. Oui mais voilà, quand vous l’aurez lu, vous me direz « rhô oui, c’est quand même vachement bien ficelé cette affaire-là » (ou pas mais c’est pour les besoins narratifs, merci).

Donc en gros vous avez, de l’ancien voleur gentil, du voleur pas gentil, du faussaire, du traître, du FBI, le tout plongé dans le monde de l’art où Napoléon (et son cheval de guerre) on leur rôle à jouer.

J’ai l’impression que si j’en dis plus, j’en dis trop. Z’avez qu’à le lire après tout, ça vaut l’coup.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s