Joyeux anniversaire …

Faut qu’vous raconte un truc, ça pourrait peut-être vous  servir un jour…

Ma moitié a eu l’idée, a priori assez bonne, de m’emmener un jour à Lille pour mon anniversaire.

Faut dire qu’on y avait passé un peu de temps au mois d’août, sous 30° C en rentrant de la Côte d’Opale et qu’on avait apprécié l’ambiance de cette ville partagée entre le Vieux Lille rempli de charme et la multitude de magasins où il fait bon « shopper ».

La première idée de ma moitié a donc été d’y prévoir une virée solde avec bon resto à la clé. Le tout histoire de ne plus savoir fermer le bouton du nouveau pantalon acheté trop juste mais où l’on se dit « Pas grave, il va se donner » …

Cette journée devait se dérouler pendant les vacances de Noël.

Si vous êtes plus lucides que nous, entendez accros au shopping, vous aurez tout de suite capté le problème:

Les soldes d’hiver commencent plus tard en France.

Nous, on n’avait trop pas saisi…malheureusement.

(Eh mer**).

L’air de bien retomber sur nos pattes quand ma belle-mère nous a dévoilé le pot aux roses: « On ira au marché de Noël manger plein de cochonailles et boire du vin chaud ».

Le petit resto était également toujours au programme. Entre Noël et Nouvel An faut pas perdre la main, c’est bien connu.

Forts de notre super programme et au bord de la crise de foie, ma moitié réserve le TGV:

« Chérie, nous partirons tôt et nous rentrerons tard » m’a-t-il lancé tout joyeux.

« Youhouuuu » lui ai-je répondu.

Vous sentez venir la suite ?

On arrive à Lille, tout est évidemment fermé mais ça, c’était prévu. On devait se promener dans les rues de Lille loin des foules, main dans la main.

Oui sauf que quand on est sortis du TGV ben il pleuvait et pas qu’un peu alors le tour de Lille sous la drache, c’est tout de suite beaucoup moins romantique et plutôt mains dans les poches.

Joyeux anniversaire.

Nous avons donc erré dans la ville, attendant que le marché de Noël ouvre. Il ouvrait à 11h…

Parlons-en de ce marché de Noël, quand on a vu un petit marché tout minuscule on s’est demandé où il était le vrai marché de Noël, celui qui s’étend aux rues commerciales, celui qui vaut le détour…

On le cherche toujours.

Pour bien planter le décor, on avait donc déjà fait trois fois le tour de ce qui avait à voir, à quelques jours des soldes on n’allait pas acheter prix plein donc pas de shopping, il pleuvait toujours des cordes et on devait encore attendre 6h le TGV retour*.

On pourrait croire que le foirage s’arrête là, que nenni.

Trempés jusqu’aux os et après notre énième café, on décide d’aller casser la croûte avant de faire un tour au super marché de Noël…

Oui mais, le premier resto qu’on avait soigneusement sélectionné était fermé entre Noël et Nouvel An, sans blague !

Idem pour le deuxième (on avait été prévoyants tout de même) et je vous laisse deviner, idem pour le troisième …

Bref, on a mangé un plat du jour quelconque, le tour du marché de Noël nous a pris 15 min en comptant large et il nous restait 4h à tuer.

Vernis qu’on était, vernis !

Inutile de préciser qu’on a voulu changer nos billets retour: plus de places …

On a donc été boire un café.

Heureusement que notre bonne humeur ne nous a pas lâchée, je n’ai jamais autant ri tant le situation était improbable et finalement, je m’en souviendrai de ce cadeau!

* Je précise qu’il n’y a pas d’exagération narrative quant aux horaires de TGV. Oui je sais …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s