Argo

01_argo_wallpaper_1920x1200

Cela faisait quelques semaines qu’on voulait aller le voir et la Cérémonie des Oscars nous a servi de piqûre de rappel… (casaniers, nous ?).

Je ne vous ferai pas l’offense d’en faire le synopsis…

C’est indéniablement un bon film.

Il est par ailleurs, et tout le monde le sait, tiré de faits réels ce qui ajoute une dimension humaine supplémentaire.

J’sais pas vous mais moi quand on me dit « c’est tiré de faits réels« , j’me sens direct plus impliquée.

Un peu du style nœud-nœud quoi.

A savoir s’il méritait un Oscar, c’est assurément un autre débat dans lequel je ne me lancerai pas.

J’vous vois bien venir avec votre « partisane du moindre effort cette petiote« .

Ouais bon, le but est simplement de dire que si vous n’avez pas encore vu le film et que vous avez envie de pop-corn*, allez le voir quoi!

*ça fonctionne aussi pour les chips, bonbons et autres doritos puants…

Publicités

Gangster squad

Gangster squad

J’sais pas ce que vous en pensez mais sont fortiches ces américains, rien qu’à voir l’affiche on comprend qu’il y a des gentils qui vont essayer de battre les méchants et en plus et rien qu’à voir leurs visages on sait direct qui sont les gentils…

On sait aussi qu’il y a une très jolie fille dans le lot et que du coup, ça ne peut que foirer cette histoire-là.

Rien de très original dans le scénario qui est, par ailleurs, basé sur des faits réels.

En bref, le méchant est un parrain très puissant de la mafia avec des idées de grandeurs qu’il n’aurait peut-être pas dû avoir. Il est protégé par les autorités pourries jusqu’à l’os (Angeles) jusqu’au jour où une équipe secrète est créée au sein du LAPD pour mettre fin à son règne.

Je ne briserai pas le suspense en disant qu’ils vont y arriver mais ce qui rend le film appréciable est la manière et l’humour saupoudré ci et là.

Inutile aussi de vous dire que c’est assez violent comme film et qu’on tombe vite dans les clichés des gentils surhumains face aux méchants un peu chonchons…

Malgré ces faiblesses, il n’en reste pas moins que j’ai passé un bon moment de délassement.

Et puis, faut bien avouer qu’on ne boude pas son plaisir face à Josh Brolin!